Vous êtes ici

Saint Albert Le Grand
Époque :
XIIIe siècle

En latin Albertus Magnus, il est dominicain et docteur de l'Église. Il sera trois ans évêque de Ratisbonne.
Né en 1207 dans une famille noble de Lauingen en Allemagne, en 1225 il entre à Padoue dans l'ordre des dominicains. Maitrthéologie, il enseigne à Paris entre 1243 et 1244 et a pour élève saint Thomas d'Aquin. Puis de 1248 à 1254, il poursuit son enseignement à Cologne.
Il est nommé évêque de Ratisbonn1260 mais cède son siège au bout de trois ans car il préfère l'enseignement. Il marque son époque dans les « sciences naturelles ». C'est lui qui répand, à la suite entre autre de Boèce, les textes de la philosophie d'Aristote. Il a laissé une Somme qui inspirera saint Thomas d'Aquin.
Il passe à Cologne les dix dernières années de sa vie, jusqu'à sa mort en 1280. Canonisé en 1931 par Pie XI, c'est le saint patron des scientifiques et des savants. On le représente parfois avec ses élèves, enseignant, le doigt pointé vers saint Thomas d'Aquin.

Suzanne Maurice